Au 1er avril 2022, MT2I, SISTNI, SMI, APMPP deviennent PST38

Espace Intérim

la gestion des rendez-vous et les visites médicales

Les statistiques montrent que les intérimaires ont un risque d’accident du travail presque deux fois supérieur à celui des autres salariés. Vous trouverez une synthèse relative à leur suivi médical et aux obligations de l’entreprise utilisatrice en cliquant ici.

Le portail intérimaire

Votre Service de Santé au Travail met à disposition des Entreprises de Travail Temporaire un espace commun de consultation des aptitudes délivrées aux salariés intérimaires par les Médecins du Travail des Services de Santé au Travail de la Région afin d’anticiper les besoins de rendez vous avant la prise de poste d’un intérimaire.
Ce PSTINTERIMAIRE est accessible à l’adresse: https://aptinterim.val-solutions.fr/PortailInterimaire/

Se connecter

Pour vous connecter, il est nécessaire de saisir votre nom d’utilisateur et votre mot de passe fourni par le service adhérents

Vos informations accessibles

Si l’intérimaire a bénéficié d’un suivi réalisé par un service de santé au travail ayant opté pour le PSTINTERIMAIRE, vous aurez un récapitulatif des emplois pour lesquels une attestation de suivi ou une fiche d’aptitude a été délivrée au cours des 24 derniers mois.
Dans tous les cas, l’entreprise de travail temporaire doit s’assurer auprès de l’intérimaire de la validité des informations présentes sur le portail en lui demandant une copie de son attestation de suivi et qu’aucune inaptitude n’ait été déclarée depuis.

Le suivi médical

A l’embauche :
selon les cas, VIP ou examen médical d’aptitude comme les autres salariés.
Les visites réalisées peuvent être effectuées pour plusieurs emplois et dans la limite de trois.
Il n’est pas nécessaire de réaliser de nouvelle visite (VIP ou Examen d’aptitude) avant la nouvelle mission si les conditions suivantes sont réunies :
L’infirmière ou le médecin du travail a pris connaissance d’une attestation ou d’un avis d’aptitude pour un même emploi dans les deux années précédant l’embauche.
Le travailleur occupe un emploi identique présentant des risques d’expositions équivalentes.
Aucune restriction ou inaptitude émises au cours des deux dernières années.
Suivi périodique : VIP ou examen médical d’aptitude tous les 2 ans.
Si l’intérimaire est affecté en cours de mission à un poste à risque (pour lequel il n’a pas d’aptitude), l’entreprise utilisatrice peut programmer une visite d’aptitude pour ce poste. Le médecin du travail de l’entreprise utilisatrice doit informer le médecin du travail de l’agence d’intérim des résultats.

Documents

Manuel d’utilsation